Categories

Daniel L’Homond L’estrambord .

Published on lundi 9 janvier 2017

Daniel L’Homond L’estrambord .

LA SAISON DES MOTS DITS Vendredi 27 Janvier 2017. 20h30 Médiathèque Alphonse Daudet à Alès

Voiture en panne, de nuit, un homme se fait transporter sur une grande barque, une gabarre, pour passer la Dordogne. Pendant la traversée, le passager évoque ses amours farouches en Louisiane. Tandis que la gabarrier dévoile le Périgord étrange sous les lunes sombres. Réalisme Magique, on croise avec l'humour, le vrai et la vraisemblance emberlificotés. 

*Estrambord : Occitan pour extravagance, fantaisie, débordement; un dé de duende, une flasque de fantaisie.

Daniel L'Homond

Daniel L'Homond

Né le 13 Juin 1954 à Pau par son père. De souche Périgourdine par sa mère et Andalouse par son père. Il vit en Périgord. Ses histoires, parfois de colorations « ... Chez lui, la langue maternelle, c'était pas l'occitan, l'arabe ou le turc ; chez lui, la langue maternelle, c'était le silence. « Le sage ne dit rien » : on prête ces mots à Confucius. On prête beaucoup à Confucius, on prête surtout à confusion. Parce que j'en connais qui ont la bêtise silencieuse... Il y a tellement de choses qu'on peut dire sans paroles, c'est sûr, mais pour dire qu'on peut le dire sans paroles, il faut bien des paroles. Et tous les mots sont des mots de passe. » (dans Vide-grenier)

« ... Les arbres donnent parfois de l'obscurité, mais on joue avec des traits de lumière, avec l'ajour ; on se sort toujours de l'obscurité ... C'est beaucoup plus dur avec l'obscurantisme... » (dans Parfois les arbres)


Biographie

Daniel L'Homond passe son enfance et sa jeunesse dans le Périgord. Baccalauréat de Lettres Classiques à Cahors en 1972, court passage comme employé de banque, puis Maître d'Internat et étudiant à l'Université d'Anglais de Bordeaux III. Ensuite, il voyage pendant des années avec guitare et histoires. Vagabond nourri de Kerouac et Rimbaud, il vit et survit en Angleterre, Californie, Louisiane, Mexique, Espagne, Russie, Japon, Corée, Québec, Afrique, etc. Premières créations de chansons, contes et poèmes. Le Québec est le pays qui marque le plus L'Homond ; c'est d'ailleurs à Québec-ville qu'il étrenne son métier de conteur-chanteur dans les boîtes à chansons à partir de 1979. Il restera plus d'un an, reviendra souvent et nouera des amitiés et des attaches solides.
Daniel L'Homond se produit dans les multiples festivals de France et du monde. Depuis 1986, il écrit et conte aussi pour France-Bleu-Périgord et l'Atelier de Création de Radio-France.

Auteur et interprète de contes Pays d'Oc pour France 3 (en français, anglais et occitan), et de Contes Express pour Aqui-TV.

Une langue poétique émaillée d'humour... L'Homond conteur-créateur embarque sans peine l'auditoire qui partage ses histoires fantasques et fantastiques; la voix chaude et profonde de ce "rémouleur de mots" servant alors de guide.

Il faut le voir et  l'entendre  dans ces canevas et ses impros à la manière d'un Bluesman. Accent du Périgord, personnage campé à l'âme occitane... Mais le talent de l'Homond, c'est de faire l'universalité sans faire l'uniforme.

Bibliographie.

  • Encore en guerre (poésie, Éditions Urbaines, Paris, 1982)
  • Périgord Noir, Pyrénées, Périgord (légendes des photographies d'art de Francis Annet, Sarlat, 1992)
  • Lo Renat e la loba (conte, Éditions Institut d'Estudis Occitans, 1993)
  • Sacré Quotidien (nouvelles, Éditions Fanlac, Périgueux, 1994)
  • Le Bestiaire (récit, Éditions Fanlac, 1996)
  • Les lieux disent (essai de toponymie contée, Édition Fédérop, La Gardonne, 1997)
  • Dernières nouvelles (contes /avec Bonnefon, Salinié, Chavaroche, Pajot, Éditions Fanlac, 2000)
  • Anthologie du haïku en France (poésie, participation sous la direction de Jean Antonini, Éditions Aléas, Lyon, 2001)
  • Contes de la Préhistoire (dessins de S. Trogneux, Éditions Sud-Ouest, Bordeaux, 2004)
  • Légendaire du Périgord (mythes et nouvelles, Éditions La Lauze, Périgueux, 2005)
  • Tour de France multicolore des contes (avec Catherine Gendrin, Pierre Delye, dessins de B. Dubois, Éditions Rue du Monde, Voisins-le-Bretonneux , 2006)
  • Tour de France multicolore des contes (avec Catherine Gendrin, Pierre Delye, dessins de B. Dubois, Éditions Rue du Monde, 2006)
  • Tour de France multicolore des contes (avec Catherine Gendrin, Pierre Delye, dessins de B. Dubois, Éditions Rue du Monde, 2006)
  • Vide-Grenier (conte fantastique, Éditions Paradox, Paris, 2007)
  • Petite Mythologie Portative du Périgord (humour, avec Annet, Hurtaud, Éditions Francis Annet, Sarlat, 2009)
 Discographie

  • Salut (33 t. Éditions Sandwiches variés)
  • Contes presque bleus (La Licorne /Scalène)
  • Contes des petites choses (La Licorne /Scalène)
  • Les Contes Mitoyens (L'autre label)
  • Parfois les arbres (Oui'Dire).
Spectacles

  • Contes Panachés
  • Tokyo Blues Express
  • Le Bestiaire
  • La Lièvre
  • Contes de Lascaux
  • Contes en-avant
  • Légendes sur mesures, fausses visites guidées, célébrations contées...
  • Les lieux disent
  • Croquantes
  • Vide-Grenier
  • Parfois les arbres
  • L'Estrambord.
Extrait de texte.

« ... Chez lui, la langue maternelle, c'était pas l'occitan, l'arabe ou le turc ; chez lui, la langue maternelle, c'était le silence. « Le sage ne dit rien » : on prête ces mots à Confucius. On prête beaucoup à Confucius, on prête surtout à confusion. Parce que j'en connais qui ont la bêtise silencieuse... Il y a tellement de choses qu'on peut dire sans paroles, c'est sûr, mais pour dire qu'on peut le dire sans paroles, il faut bien des paroles. Et tous les mots sont des mots de passe. » (dans Vide-grenier)

« ... Les arbres donnent parfois de l'obscurité, mais on joue avec des traits de lumière, avec l'ajour ; on se sort toujours de l'obscurité ... C'est beaucoup plus dur avec l'obscurantisme... » (dans Parfois les arbres)

 

 

 

 

Rate this article:
No rating
Comments (0)Number of views (81)
Print

Documents to download

Name:
Email:
Subject:
Message:
x